Santé : que sont l’anthracnose, la gale et le chancre noir ?

Les trois maladies importantes du saule sont l’anthracnose, la tavelure ou la gale et le chancre noir. Elles endommagent les arbres et peuvent les rendre inesthétiques.

Généralité sur les maladies

1. L’anthracnose de saule ou scientifiquement appelé Drepanopeziza sphaerioides affecte les feuilles et les tiges.  

2. La gale de saule ou Venturia saliciperda affecte également les feuilles et les tiges.

3. Le nom scientifique du chancre noir du saule est Glomerella miyabeana et il ne touche que les tiges.

Quels sont les symptômes de chacun de ces maladies ?

L’anthracnose

  • Des taches brunes ou noires apparaissent sur les feuilles, dont le développement peut être déformé, et des lésions irrégulières apparaissent sur les jeunes tiges. Le saule pleureur est très sensible à cette maladie.
  • Les feuilles et les pousses se détachent, ce qui donne une couronne clairsemée.

La gale

  • Des taches noires irrégulières apparaissent sur la croissance de la nouvelle saison, causant des pousses noires et ratatinées.

Le chancre noir

  • Les symptômes apparaissent plus tard dans la saison et le dépérissement des pousses est semblable à celui de la tavelure, mais il peut se propager aux pousses plus âgées ou des chancres enfoncés apparaissent sur la tige.

Que peut-on faire pour les contrôler ?

Comment peut-on les contrôler de manière non chimique ?

  • L’arrachage et la destruction des feuilles mortes des arbres infectés par l’anthracnose n’auront qu’une valeur limitée, car ce sont les lésions qui restent sur l’arbre qui sont la principale source d’infection.
  • Sur les jeunes arbres, élaguez rapidement les pousses infectées. Les dommages causés par l’infection de l’écorce sont proportionnellement plus graves lorsque les tiges sont petites.

Les variétés résistantes à certains de ces maladies

Salix sepulcralis var. sepulcralis et S. « Erythroflexuosa » résistent à l’anthracnose et les autres espèces de saules sont peu affectées. Salix alba var. caerulea, S pentandra S purpurea sont résistants à l’une ou l’autre ou aux deux à savoir la gale et le chancre noir.

Comment les contrôle-t-on chimiquement ?

Il n’existe pas de contrôles chimiques spécifiques pour ces maladies et il ne serait de toute façon pas possible de pulvériser les arbres matures. Cependant, les fongicides tebuconazole (Provanto Fungus Fighter Concentrate), tebuconazole avec trifloxystrobine (Provanto Fungus Fighter Plus, Toprose Fungus Control & Protect) et triticonazole (Scotts Fungus Clear Ultra et Scotts Fungus Clear Ultra Gun) sont indiqués pour le contrôle des autres maladies des plantes ornementales et peuvent donner certains contrôles sur l’anthracnose, le chancre noir et la gale des jeunes arbres établis. 

Les produits suivants contiennent une combinaison d’insecticide et de fongicide, permettant de lutter à la fois contre les insectes nuisibles et les maladies : myclobutanil contenant de la cyperméthrine (Westland Resolva Rose 3 en 1, Doff Rose Shield Bug & Fungus Killer, Scotts Roseclear Ultra Gun 2, Vitax Rosegarde) et triticonazole contenant de l’actamipride (Scotts Roseclear Ultra et Scotts Roseclear Ultra Gun). Lorsqu’un produit breveté contient un insecticide ainsi qu’un fongicide, il serait préférable d’utiliser un produit de remplacement si les ravageurs ne constituent pas un problème pour les plantes traitées.

L’inclusion d’un produit ne constitue pas une recommandation ou une approbation particulière. Il s’agit d’une liste de produits actuellement à la disposition du jardinier amateur.

Comment se manifeste ces maladies ?

Les champignons qui causent ces maladies produisent des spores sur les tissus affectés. Elles se propagent dans l’eau et les maladies sont donc pires par temps humide. Des attaques sévères d’anthracnose sur le saule pleureur (sepulcralis var. chrysostoma), très sensible et communément planté, peuvent laisser l’arbre presque sans feuilles, mais la maladie a peu de conséquences sur les autres saules. 

L’anthracnose se distingue de la tavelure et du chancre noir par le fait que les tissus infectés par l’anthracnose sont éliminés, alors que les pousses tuées par les deux dernières maladies restent sur l’arbre. Cependant, toutes les pousses infectées par l’anthracnose ne se perdent pas et celles qui restent sur l’arbre constituent la principale source d’infection les années suivantes, car les spores qu’elles produisent sont très facilement dispersées autour de l’arbre dans les eaux de pluie.

Categories

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *